Marie-Antoinette et le château de Rambouillet

Rambouillet: Une résidence royale

Ancienne propriété de la célèbre famille des Bourbon-Toulouse-Penthièvre, le château de Rambouillet devient résidence royale à la demande du roi Louis XVI en 1783. Niché au cœur d’une vaste forêt giboyeuse, le domaine devait lui apporter de mémorables parties de chasse. Son souhait était également d’y venir avec la reine. Mais comment attirer son épouse en ce lieu, elle qui se plaît tant à Trianon ? C’est alors que naît l’idée d’agrémenter le parc du château d’un nouvel espace susceptible de l’attirer… 
  

 

©Reproduction Benjamin Gavaudo / CMN Vue du château de Rambouillet prise de l’avant cour par Rigaud, Jacques (v.1681-1754)

L'arrivée de la reine au château de Rambouillet

Le 26 juin 1787, la reine Marie-Antoinette franchit une grille encadrée par deux pavillons récemment construits au cœur des jardins de Rambouillet. Elle pénètre alors dans une charmante ménagerie. Moutons, poules, et autres petits animaux s’y promènent librement donnant au lieu un air de petite ferme.
 

 ©Colombe Clier / CMN Laiterie de la reine, pavillon encadrant la ménagerie CCLW16-0375

On peut s’imaginer le roi Louis XVI exécutant un léger signe de la main : une palissade recouverte de feuillages s’effondre alors au bout d’un chemin, dévoilant de façon théâtrale une surprise. Une laiterie d’apparat aménagée pour les plaisirs de la reine à Rambouillet !

  

Jeu de Noël

Deuxième énigme

Bienvenue au domaine de Rambouillet ! Passionné par la chasse, Louis XVI aime se rendre dans ce château pour profiter de sa giboyeuse forêt. Ce n’est pas du tout le cas de Marie-Antoinette malgré la jolie Laiterie que le roi a faite construire pour elle. Ce n’est donc pas ici que vous trouverez le soulier malheureusement !  

Vous remontez en carrosse ? Cliquez sur l’image pour découvrir la prochaine étape et n’oubliez pas de noter précieusement les trois lettres que vous avez trouvées. 

 

Vous n'y comprenez rien ? Rendez-vous ici pour commencer l'aventure !

Une laiterie à la pointe de ma mode...

©Caroline Rose / CMN Laiterie d’apparat, façade principale CRW10-0269

Conçue à la pointe de la mode, la laiterie de la reine témoigne des grands mouvements de pensées ainsi que des évolutions qui ont marqué son siècle. C’est l’époque des grands philosophes tels Jean-Jacques Rousseau ou Denis Diderot qui, jugeant leur société frivole et obscurantiste, invitent à se rapprocher de la nature. Ils la perçoivent comme seule capable d’adoucir les mœurs.
L’aristocratie, sensible à ce discours, l’adapte à sa manière : multiplication des jardins anglais jugés plus « naturels » que les jardins français, engouement pour le monde rural qui s’exprime notamment à travers la construction de laiteries, attention particulière donnée aux botanistes, …
Au cours de ses nombreux voyages à travers l’Europe, Jean-Jacques Rousseau dit s’arrêter systématiquement dans les fermes qu’il croise pour y goûter les bons produits laitiers. 

« Je ne connaissais pas encore de meilleure chère que celle d’un repas rustique. Avec du laitage, des œufs, des herbes, du fromage, du pain bis et du vin passable, on est toujours sûr de me bien régaler »

  

  ©Château de Rambouillet / CMN Jardin anglais de Rambouillet

Ses écrits touchent alors les plus grands du royaume, notamment et surtout la reine Marie-Antoinette qui fait acte de foi en commandant la construction de son célèbre Hameau où elle allait pouvoir vivre en « simple particulière », au cœur d’une nature idéalisée. 

... et très raffinée

Pour la réalisation de la laiterie de Rambouillet, Louis XVI fait appel à ses plus talentueux artistes. Hubert Robert dirige l’ensemble du projet. A ses côtés œuvrent l’architecte Jacques-Jean Thévenin, le sculpteur Pierre Julien, le peintre Piat-Joseph Sauvage, et l’ébéniste George Jacob. Une commande est passée à la manufacture de Sèvre pour de magnifiques pièces de porcelaine dont le fameux bol sein. Largement influencés par l’art antique qu’ils ont généralement côtoyé au cours de leur formation en Italie ou en Grèce, ces artistes réunis ici édifient pour la reine Marie-Antoinette un véritable temple dédié au lait nourricier.

Ainsi, tout à la Laiterie de Rambouillet vous pousse au voyage sur les pas de cette reine et de son incroyable époque : le siècle des Lumières. Sur ses traces, venez découvrir ce décor pastoral complètement imaginé, pénétrez dans le sanctuaire de la déesse du lait, Amalthée, pour découvrir un décor sculpté d’une qualité inégalée. Enfin, laissez-vous impressionner par le talent visionnaire d’Hubert Robert dans un monument parfaitement conservé et, rare en notre époque, encore doté de son décor d’origine !

  

©Colombe Clier / CMN Laiterie de la reine, aperçu de la grotte d’Amalthée depuis la salle de dégustation CCLW16-0332

  

©David Bordes / CMN Amalthée et la chèvre de Jupiter DBD00-0020

Marie-Antoinette en 1'30 chrono !

 

MenuFermer le menu