Réouverture de l’appartement de l’Empereur

23 mars 2018 Événement

Venez découvrir l'appartement de l'Empereur remeublé au château de Rambouillet !

  

Le mobilier du duc de Gaëte dans l’appartement de l’Empereur

Cet ensemble mobilier, désormais présenté dans la chambre des appartements de Napoléon Ier, a été acquis par la Banque de France en 1921. 

Le duc de Gaëte

La vie du duc de Gaëte étant étroitement liée à celle de Napoléon Ier, cet ensemble mobilier complète de manière qualitative la présentation de l’appartement de l’Empereur.
En effet, Martin-Michel-Charles Gaudin (1756-1841) fut ministre des finances du Consulat et de l’Empire de 1799 à 1814. Fait duc de Gaëte en 1809, il fut par la suite gouverneur de la Banque de France de 1820 à 1834.

L’emploi du bois d’acajou, de lignes droites et sobres, et des motifs néo-classiques des bronzes dorés (palmettes, rinceaux, têtes de Jupiter…) font de cet ensemble un exemple du style Empire. Le motif du col de cygne, qui se retrouve sur le lit et les sièges, fut inventé par l’architecte Charles Percier et utilisé dès 1804 pour les sièges du boudoir de l’impératrice Joséphine au château de Saint-Cloud. 

Le 29 janvier 2018, la Banque de France et le Centre des monuments nationaux ont signé une convention concluant la mise en dépôt au château de Rambouillet de l’ensemble mobilier connu sous le nom « Chambre du duc de Gaëte ». Cette signature reflète la volonté commune des deux institutions, qui œuvrent ensemble pour la première fois, de permettre au public de (re)découvrir le patrimoine national dans un contexte authentique.

La salle de bains et l’antichambre de Napoléon Ier remeublés avec le Mobilier National

Grâce à des inventaires datant de 1807 et 1809, des meubles originaux ont été identifiés et des équivalences parfaites ont été sélectionnées dans les réserves du Mobilier national  pour être installées dans les espaces du premier étage du monument.

Ainsi, vous pourrez vous imprégnier du cadre des séjours de l’Empereur au domaine de Rambouillet. Le guéridon installé dans l’antichambre permet d’évoquer les déjeuners que prenait l’Empereur le matin dans cette pièce tandis que la salle de bains illustre l’hygiène au début du XIXe siècle.

Cette présentation s’inscrit également dans le cadre de la programmation culturelle du château de Rambouillet axée cette année sur son histoire impériale.